C’est dans un but de partager ma vision de l’autisme que je vous propose ici la lecture de cet article qui s’intitule RÉFLEXION – Le diamant brut de l’autisme. 

 

image-casse-tête autisme

Il existe un diamant brut de l’autisme… Je le sais, je l’ai déjà trouvé. Non pas à une, ni à deux, ni à trois reprises mais à plusieurs reprises. Je l’ai même touché de mes mains et j’ai même déjà vu d’autres gens le trouver.

Peut-être que si vous êtes un proche parent ou un intervenant dans ce monde de l’autisme vous ne l’avez jamais aperçu. Peut-être aussi que si vous êtes un parent, vous non plus vous ne l’avez jamais entrevu. C’est normal. Bien souvent, il passe incognito, comme une perle rare qui n’a pas été découverte ou comme un immense trésor qui dort là sous nos pieds. Bien sûr, il peut prendre différentes formes ou différentes images mais la plupart du temps, il est là, tout près, en attente d’être remarqué. Tristement, la plupart des gens ne le voient pas ou en font fit.

Bien sûr, nombreuses sont les personnes qui ne savent pas que ce diamant brut de l’autisme existe… Comment découvrir un rubis, un saphir ou de l’or quand on a pas la moindre idée qu’il y a entre nos mains un trésor à découvrir ? En fait, comment savoir ce que l’on ne sait pas ?

Je consens, il n’est pas facile à voir ni à trouver ! Il est parfois enseveli sous des tonnes de monticules, que l’on pourrait parfois qualifier dans le langage connu de l’autisme, de problèmes à répétition, de rigidité, d’anxiété, de peur, de troubles dits neurologiques, de fixations et j’en passe évidemment car vous connaissez aussi bien la longue liste que moi.

Bien souvent aussi, il est impossible de s’imaginer qu’il existe car, de tous côtés, on nous laisse croire que cette lourde roche de l’autisme est un fardeau. Elle ne cadre pas sur les bancs d’école, dans les catégories faites d’avance, la performance, le stress ni les attentes en général de la société.

Certaines fois également, que de vivre des difficultés jour après jour avec cette condition, on perd nécessairement de vue que, derrière cette pierre brute, il y a une beauté inégalée. Nécessairement, devant tant d’encombrements ou face à cette montagne de complications au quotidien, il est encore moins facile à voir ou à trouver, ce diamant brut de l’autisme.

Alors comment est-ce possible de le voir quand, sous plusieurs angles, il est un comme une pierre dérangeante dans un soulier, de laquelle on veut vite se débarrasser mais avec laquelle on doit continuer d’avancer ? Mais encore, comment faire de cette pierre un diamant ?

Toujours est-il que ce diamant brut, il est là tout près de vous et il a 5 ans, 12 ans ou 30 ans. À dire vrai, si vous n’avez pas tout saisi ce à quoi je fais allusion ici, cette pierre spéciale  se trouve chez votre enfant ou votre petit-enfant, votre client ou votre patient. Il est enfoui chez le voisin dérangeant qui a l’air troublé ou chez le jeune du coin qui est toujours isolé. L’avez-vous déjà vous-mêmes distingué ? Avez-vous déjà vu le diamant brut de l’autisme ? Ne vous en faites guère, très peu y arrivent ou le verront. La plupart des gens ne voient pas le diamant brut auquel je fais allusion.

Ce diamant brut, cette pierre brillante et scintillante aux mille éclats de lumière se trouve cachée, enfouie, comme le diamant lui-même qui n’a pas été découvert, poncé et poli. Et pour tout vous dire, le diamant brut de l’autisme n’est nul autre que le trésor enfoui dans le coeur de cet enfant ou cet adulte aux prises avec l’autisme et qui ne demande qu’à être délivré.

Il est certain qu’à première vue, ce que je vous raconte peut peut-être sembler exagéré ou incompris ; l’autisme et le diamant semblent tout opposés. Mais à priori, si vous êtes lecteur de cet article, vous êtes peut-être vous-mêmes l’explorateur, le chercheur ou l’investigateur qui à force de persévérance, de détermination et de courage, trouverez la voie vers ce diamant. D’emblée, si à la lecture de ces quelques phrases  vous sentez déjà la mission se révéler en vous ou un feu dans votre coeur, votre route se tracera certainement vers le diamant brut de l’autisme. Et même si encore vous n’avez pas senti la destination, un jour, assurément, un chemin vous y guidera.

Mais gare à la demi-volonté ou la petite détermination ! Pour arriver à trouver le diamant brut de l’autisme, c’est-à-dire de vous rendre à ce but ultime, il faudra vous armer de patience, de persévérance et de ténacité, et pas à moitié. Tels un Christophe Colomb ou peut-être un soldat de guerre, vous devrez user de détermination comme jamais certainement vous avez dû le faire ; car je vous le dis, il y a bel et bien un diamant brut dissimulé sous les nombreuses pierres de l’autisme mais vous seul pouvez le découvrir. J’avoue qu’il faut être décidé et pas à moitié : pour parvenir au coeur de cette lumière, vous devrez même contrer vos propres cailloux qui vous bloquent le chemin.

Je consens, parce que j’ai moi-même trouvé le diamant brut de l’autisme chez mes propres enfants, que de vous rendre à cette destination sera comme monter l’Everest tous les jours ; certains jours, il vous semblera impossible d’y parvenir. Mais, un jour, comme par magie, en dehors du temps et de l’espace et assurément quand vous vous y attendrez le moins, vous toucherez du bout des doigts à ce trésor, vous serez rendu à destination. Et plusieurs fois encore et encore, vous traverserez de nouveau et de plus en plus facilement la route vers le diamant. Vous le verrez, pourrez le toucher et le savourer.

Je ne peux pas vous laisser ici sans vous aider un peu, je me dois de vous donner quelques indices pour le découvrir. D’abord, je dois vous dire que celui qui cherche trouve nécessairement. En clair, cela signifie que si vous cherchez activement un trésor, vous avez beaucoup plus de chances de le trouver que si vous ne le cherchez pas du tout.

Je dois ajouter aussi que la porte d’entrée pour rencontrer ce diamant pur et lumineux se trouve dans les yeux des gens. Déjà, c’est un défi que de regarder profondément dans les yeux des enfants ou des adultes dits autistes, mais à tout moment, le diamant brut peut se manifester par le regard de l’enfant ou de l’adulte aux prises avec l’autisme.

Si vous trouvez la façon de traverser ce passage secret en direction du diamant, plus précisément en soutenant de façon douce et aimante le regard de l’autre, vous augmentez vos chances de découvrir et voir passer le diamant dans le reflet des yeux, comme un reflet de lumière, une brillance particulière ou un regard qui sourit. Instantanément, lorsque ce diamant reluira sous vos yeux, c’est-à-dire dans les yeux de l’enfant ou de l’adulte dit autiste, vous sentirez assurément votre propre coeur se réchauffer, grandir de joie et même exploser de bonheur car, bien qu’on ne le voit pas avec les yeux,  le diamant se voit, se vit et se sent avec le coeur. Et à cet instant, vous saurez que vous aurez vu le diamant.

Pour reproduire cette magie et la faire grandir, que de mettre des situations positives en place ou des événements agréables afin de saisir de nouveau le regard de l’autre, est la porte d’entrée pour y accéder. Ainsi, chaque fois que vous établirez ce contact, vous ferez en sorte de faire reluire et polir incessamment le diamant qui se trouve dans le coeur.

Ne jamais abandonner est une des règles fondamentales. Se souvenir que celui qui illumine le chemin de ses propres yeux fait reluire les diamants au loin. En simple, cela signifie qu’à chaque moment, avec votre désir de trouver le diamant et de le faire briller, vous faites grandir votre lumière intérieure et  vous multipliez vos chances de le trouver.

Mais surtout, pour découvrir, faire reluire et polir le diamant brut de l’autisme, vous devez vivre et voir la vie avec les yeux du coeur. Vous devez partager votre amour, écouter votre coeur, découvrir le vrai du faux, faire de votre amour votre bouclier et surtout, aimer, car l’amour est un rayon de lumière qui vous guidera sur le chemin en route vers le diamant brut de l’autisme. Ainsi, ce désir de trouver le diamant ou cet amour ou cette lumière en votre coeur se propagera à travers vos propres yeux et ils vous amèneront à trouver le diamant.

Prenez en tout temps garde au regard que vous posez sur cet enfant ou cet adulte puisque par votre simple regard qui se posera sur ce diamant pur et brut, cela peut faire de lui un simple caillou ou une immense lumière. En d’autres mots, si vous n’utilisez pas l’amour qui est la clé pour avancer et déverrouiller le trésor, vous pouvez vous-mêmes enfermer le diamant brut de l’autisme avec une vision défaitiste de l’autisme. Et ce diamant brut de l’autisme chez l’enfant ou l’adulte dit autiste, qui est aussi vrai que l’eau est limpide et que le miroir reflète, vous montrera le regard que vous portez sur lui. Ayez un regard vide et vous verrez un diamant vide de sens, ayez un regard dur et vous vous écorcherez sur les pointes dures du diamant, ayez un regard désintéressé et vous verrez un diamant sans valeur.

Mais au contraire, ayez un regard lumineux, profond, aimant et reconnaissant et vous pénétrerez dans le coeur même du diamant brut pour y mettre la vie et faire fondre la glace de l’autisme qui parfois se vit chaque jour comme l’escalade du mont Everest.

Éveillez en vous le chercheur, l’investigateur, le missionnaire qui sait que profondément, intuitivement dans tout son corps et ses cellules que sous cette montagne de pierres, il y a un diamant qui est là au coeur même de ce qui enferme la vie.

Devenez l’explorateur de cette pierre ou de cette lumière, puisque par cette recherche vous trouverez nécessairement votre propre diamant dans votre coeur. Et par la flamme de votre amour, vous ferez vivre ce diamant chez vous-mêmes et ferez reluire le diamant brut de l’autisme chez l’autre.

Brisez cette montagne de pierres qui se présente pour nous comme toutes les règles de cette société, les cadres et les « il faut » , les « tu dois », les  « tu ne dois pas » ou les « ce n’est pas comme ça » pour permettre au diamant de reluire.

Chaque jour, il ne suffit que de porter un regard différent et nouveau avec la flamme de votre amour, pour polir et transformer la pierre brute de l’autisme en l’un des plus beaux joyaux.

One thought on “RÉFLEXION – Le diamant brut de l’autisme

  • 16 septembre 2015 à 8:11
    Permalien

    Merci infiniment pour vos mots sur les Maux 💞
    Mon Fils Autiste lourd (Comme ils disent .) fut , est mon chemin de Compostelle , mon Everest 💞Il à aujourd’hui quarante ans j’ai découvert très top le diamant brut ce qui a facilité notre parcours 💞
    Il m’a permise de choisir ma vie en prenant des chemins de traverse loin d’un monde qui n’était déjà pas celui dont je pouvais rêver .
    Je loue la vie pour ce qu’elle m’a offert , même si je reconnais que nous sommes des soldats des guerrières comme vous l’avez si bien exprimé dans un de vos articles💙
    Ce que je ne peux cacher , c’est que j’ai due souvent faire des choix radicaux au risque de déplaire à mon entourage familiale et amicale .
    Chemin de solitude qui peut aussi permettre de progresser spirituellement .
    Je savais déjà très jeune qu’il n’est pas de hasard !mais bien des rendez vous 😘
    J’ai tant appris de moi même et de l’humanité , je ne regrette en rien mes choix .
    Une Âme – mie chère à mon coeur disait :  » La souffrance c’est du tissu à faire de la vie  » avec le recule je puis rajouter de l’amour 💞 L’amour est une force lâcher prise en est la clé .
    Vibrations tendres 💙 à 💙

    Ananda Victoire 😘💞…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline

Merci de cliquer J'AIME
pour m'aider à partager !

Inline

Merci de cliquer J'AIME
pour m'aider à partager !