Bio Nadine Primeau

Après avoir travaillé dans le domaine de la finance loin de mon coeur, je me suis investie complètement dans l’autisme et le développement personnel lorsque mes deux enfants ont été diagnostiqués autistes. De nature très intuitive, autodidacte et chercheuse dans l’âme, ces épreuves m’ont amenée à me dépasser à tous les niveaux de mon être, à ouvrir ma conscience et ainsi développer un sens de l’observation hors du commun me permettant de voir au-delà des apparences pour ainsi dépasser toutes limitations.

Mais aussi, ce chemin qui s’est présenté m’a amenée à me retrouver, à suivre mon coeur et à écouter ma voix intérieure… Comme je le faisais adolescente alors que j’écrivais, que je faisais de la photo et que je dessinais.

Aujourd’hui, les épreuves maintenant passées, je me dédie au véganisme, à l’art et à la Conscience. Maintenant chef végane, auteure, auteure culinaire et styliste culinaire et photographe, c’est ma propre vision de la vie que je désire transmettre par le biais de mes créations, comme quoi la Vie prend tout son sens lorsque l’on a la Conscience et que l’on suit le chemin de notre âme sur Terre.

Les recettes véganes

Mon histoire culinaire a commencé il y a plus de 10 ans alors que j’osais entreprendre un chemin très peu fréquenté avec une diète sans gluten et sans caséine pour améliorer la condition de mes enfants qui avaient eu à cette époque un diagnostic d’autisme. Mais probablement aussi que ce destin culinaire était tracé parce que dès ma tendre enfance, j’ai été entourée de grosse cuisine collective, ma mère et ma grand-mère ont toujours cuisiné en gros avec les fameux pots Mason qui étaient toujours remplis de sauce à spaghetti ou de sauce tomate.

Il faut dire que la nourriture a souvent été en avant-plan parce que ma mère, qui vient d’une famille de 14 enfants où tout était une occasion de festoyer, cuisinait souvent la nourriture en gros. Avec cette grande famille, j’ai aussi eu la chance, enfant, de me retrouver toutes les fins de semaine dans les vergers ou l’érablière familiale, encore une fois, les « fruits de la terre » m’ont entouré et guidé mes pas. Adolescente, j’ai ensuite travaillé à titre de serveuse dans les buffets, les cabanes à sucre et dans un grand hôtel dans les banquets. Jeune adulte et tout le long de mon parcours ensuite, j’ai également été entourée de personnes qui étaient allergiques à certains aliments, en quelque sorte j’y voyais même un défi à relever lorsque je devais cuisiner pour ces personnes. Bref, la nourriture a longtemps été au centre de mes activités.

gaufres aux bleuets et farine de sarrasin pale-vegan-sans-gluten-sans-soya  Galettes-de-sarrasin-dessert-façon-tiramisu-vegan-sans-gluten4  tarte-au-chocolat-avec-sarrasin et sans cuisson-vegan-sans-gluten-sans-soya

 Toujours est-il qu’au moment où je me suis lancée vers la diète sans gluten et sans caséine, après avoir fait plusieurs lectures sur le sujet et bien que ce n’était pas mon domaine d’études, je me suis lancée sans jamais arrêter, au point même de délaisser ce dans quoi j’avais étudié. Même si les épreuves que j’ai vécues avec l’autisme se sont avérées des plus difficiles dans les dernières années, je n’ai rien de moins que retrouvé le chemin de mon coeur en me tournant vers une alimentation différente : j’ai ainsi pu mettre à profit ma créativité comme jamais.

Au départ de ce tournant donc, même s’il s’agit d’un sujet délicat, le but n’était pas de guérir l’autisme mais bien d’aider la condition de mes enfants. J’ai d’ailleurs rapidement eu la preuve que la nourriture avait une très grande incidence sur notre état général, deux semaines après avoir retiré les produits laitiers et le gluten de notre alimentation, mon fils a commencé à sortir de sa bulle, lui qui était vraiment inatteignable. Les changements qui se sont produits ensuite pour lui ont été très profitables !

Au fil du temps, je vous raconte ici les 10 dernières années de ma vie en quelques mots, je me suis tournée vers le végétarisme et ensuite vers le végétalisme et finalement  vers le véganisme pour la cause animale. C’est à ce moment que Le sarrasin végétalien est arrivé il y a quelques années déjà alors que je suis devenue végane. Mais à c’est à ce moment également que ma fille a connu des épisodes de réactions alimentaires à tout ce qu’elle mangeait. J’épargne ici beaucoup de détails quant aux événements et au stress vécu mais ce fut pour tous un tournant assez traumatisant dans notre vie qui a duré plusieurs jours.

repas noel-boulettes de sarrasin a lancienne-vegan-sans gluten-sans soya  Boulettes-hamburger aux epices indiennes-base de sarrasin-vegan-sans gluten-sans-soya  salade de pommes de terre vegan a la cesar vegan sans gluten

Heureusement, cet été qui s’était avéré comme un réel casse-tête au tout départ, s’est transformé en quelque temps pour devenir une nouvelle voie, pour créer un chemin nouveau. Pour remédier à cette problématique et parce que j’ai littéralement demandé à mon coeur de me guider pour savoir quoi faire et quoi manger, le sarrasin est arrivé.

C’est donc de cette manière que le sarrasin est devenu ma « voie » pour avancer et pour créer le renouveau et ce dont nous avions besoin. Autant dans le sucré que le salé, n’écoutant que mon coeur et mon désir de résoudre ce casse-tête des allergies alimentaires, et parce que je voulais laisser à ma fille un avenir qui pouvait être vegan, et ce, même avec des allergies et intolérances alimentaires, je me suis lancée sans jamais arrêter !

Au fil du temps, en changeant d’alimentation, j’ai ainsi pu retrouver moi-même une meilleure qualité de vie, moi qui avais sans le savoir aussi des problèmes avec le gluten, le soya, les produits laitiers et la nourriture industrielle. J’ai ainsi pu diminuer tous mes symptômes quant à la fibromyalgie en retrouvant une alimentation plus adaptée à mes besoins.

Depuis quelques années donc, pour une alimentation plus saine en général et bien sûr pour la cause animale, je suis maintenant chef végane, je développe et je me spécialise donc dans les recettes véganes, sans gluten, sans soya et sans noix en d’autres mots, la plupart de mes recettes sont sans les principaux allergènes connus. Ma passion est maintenant de créer et de mettre au jour de nouvelles recettes savoureuses pour le bonheur de tous !

Bonne découverte !

 

La photographie

Depuis que je suis jeune, les arts visuels m’ont toujours fascinée et l’écriture m’accompagne depuis l’adolescence. Dans mon parcours, je me suis vite tournée vers la photographie dès l’école secondaire. Je me souviens d’ailleurs de l’émerveillement que j’avais dans la chambre noire à voir les photographies qui se transformaient sous nos yeux. Je me souviens aussi des nombreuses fois où je suis montée sur le toit de la maison pour photographier des couchers de soleil ! Toujours est-il que la photographie est certainement l’art que j’apprécie le plus ! Vous pourrez en effet le constater dans mes galeries en ligne, la photographie est une véritable passion.

  

J’aime particulièrement photographier car chaque instant où je photographie est unique. Que de sentir l’instant présent se produire au moment de prendre des photos et de laisser aller mon intuition est vraiment une source de bonheur pour moi. Plus rien n’existe autour et je me retrouve ainsi dans un univers de célébration intérieur !